A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R
   Menu 01-01- antarama
antarama©2004 - Tous droits réservés                                                        
De Pechelbronn à Antar
Pechelbronn ANTAR un nom de légende
Serco
M.A.J. 06.02.2016
M.A.J. 19.03.2017 M.A.J. 08.04.2017 M.A.J. 07.12.2015

1498 : Jacob Wimpheling (Historien et professeur d'Université à Strasbourg) cite cette nauséabonde source (bechel brunn) dans un de ses ouvrages.

1584 : Un médecin de Worms fait paraître à Francfort une brochure qui vante les vertus spirituelles et corporelles des eaux bitumineuses de Pechelbronn.

1592 : Bernhard Hertzog, bailli de Woerth, écrit que les gens du pays tirent de ces eaux une graisse minérale qu'ils emploient pour graisser leurs voitures et à guérir les plaies.

1627 : Les Comtes de Hanau-Lichtenberg, seigneurs du pays, accordent la 1ère autorisation (pour 20 ans) de capter et de vendre l'épais liquide à un certain Michel Wecker qui échoua dans ses tentatives.

1700 : Aulber, un chimiste d'Oberbronn, entreprend la purification de l'huile, mais sa petite usine est détruite par des soldats anglais en 1702.

1734 : Jean-Théophile Hoeffel présente sa thèse de doctorat en médecine et écrit :"L'odeur de cette source s'en perçoit à un quart de lieue de distance et les insectes qui volent à 10 pieds au-dessus d'elle
sont axphysiés par les gaz et précipités dans la source".

1735 : La 1ère concession réelle est délivrée à un médecin d'origine grecque Eyrini d'Eyrinis, c'est à dire le droit de procéder à des travaux du sol et du sous-sol pour en retirer le curieux liquide.

1740 : Eyrini d'Eyrinis cède ses droits au gentilhomme suisse Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière, ce dernier exploita plusieurs puisards.
Création du premier laboratoire.

1741 : Création de la première société par actions par Auzillon de la Sablonnière qui émet 40 actions au porteur.

1745 : 1er puits creusé à 10 mètres.
Lettres patentes du Roi Louis XV remises à la compagnie propriétaire.

1753 : Par un arrêté du Conseil d'état du Roi Louis XV, Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière est autorisé à vendre la production de Pechelbronn dans le royaume.

1761 : La veuve de Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière s'associe à Antoine Le Bel.

1763 : La famille Le Bel s'installe et creuse un puits profond de 40 m.

1768 : L'exploitation devient la propriété d'Antoine Le Bel natif de Saint-Servin-sur-rance dans l'aveyronnais
La famille Le Bel restera propriétaire de l'exploitation et oeuvra pendant quatre générations.

1769 : A cette date parait le livre de François Saget, Maître de mines sous les ordres d'Antoine Le Bel. Ce document technique est d'une grande valeur sur l'exploitation.

1772 : Lettres patentes du Roi (du 05 août 1772) qui permettent à Sieur Le Bel d'exploiter la mine.

1813 : Premiers essais de forage mécanique.

1821 : Première affiche vantant les mérites des graisses d'asphalte de Bechelbronn pour les voitures.

1857 : Louis-Frédéric-Achille Le Bel donne naissance à la raffinerie de Pechelbronn.

1867 : Pour la première fois des ouvriers crèvent une poche de pétrole à une profondeur de 83 mètres.

1879 : Premier forage "Fauvelle" de type éruptif-jaillissant .

1889 : La société Le Bel et Cie cède Pechelbronn à une société par actions  la "Pechelbronner Ölbergwerke AG" fondée par Alfred Herrenschmidt, principal actionnaire.

1906 : La "P. Ö. ." est dépossédée de ses exploitations et de ses raffineries par le groupe Allemand "D.E.A.".

1918 : A la suite du Traité de Versailles, l'Alsace redevient française et les installations de Pechelbronn deviennent propriété de l'Etat Français.

1919 : L'Institut Français du Pétrole (I.F.P.) voit le jour à Pechelbronn. Il fut transféré en 1923 à l'Université de Strasbourg puis à Paris en 1939.

1921 : Le "Vereinigte Pechelbronner Oelbergwerke" mis sous séquestre après l'armistice est liquidé. L'Etat Français concède ses droits à une Société nouvelle, entièrement française,
créée le 08 mars 1921, sous la dénomination "Pechelbronn-Société Anonyme d'Exploitations Minières".

1922 : Pechelbronn S.A.E.M. fonde la Société Alsacienne des Carburants (SOCA) pour mettre à la consommation les carburants produits à Merkwiller.

1926 : Lancement de l'huile ANTAR par la Société Alsacienne des Carburants (SOCALINE). 
Création à Pechelbronn de la première école des Maître-sondeurs.

1927 : La Société des Huiles ANTAR (S.H.A.) est constituée afin de distribuer des lubrifiants fabriqués par Pechelbronn.
Les frères
Schlumberger réalisent une première mondiale sur le site de Pechelbronn : la prospection électrique.

1931 : Les techniciens de la raffinerie de Pechelbronn recherchent des produits nouveaux pour répondre aux besoins de l'industrie automobile : Lancement de l'Antar Gel et de l'Antar Sport. 
Le réseau de distribution des carburants du Groupe, limité jusqu'alors à l'est et au sud-est (SOCALINE), s'étend à l'ouest et au centre par l'intermédiaire de la Société Française des Pétroles Essences et Naphtes (P.E.N.).

1933 : Pechelbronn fonde une nouvelle filiale Pechelbronn-Ouest (POSA) qui construit une raffinerie à Donges (Loire Atlantique) à côté de celle créée en 1932 par la société d'mportation des Consommateurs de Pétrole (C.P.).

1934 : Une révolution technique : ANTAR, bien en avance sur toutes les sociétés, intègre un lubrifiant solide "le graphite" à son huile pour moteurs. 

1939 : La devise "ANTAR, l'huile de France" est connue de tous les automobilistes.
Le réseau de distribution des carburants comporte 2.000 pompes P.E.N. et 1.300 pompes SOCAL. La guerre malheureusement arrête l'essor de la marque ANTAR

1940 : La guerre et l'invasion dévastent l'organisation d'ANTAR.

1944 : Bombardée le 3 août par l'aviation américaine où 106 forteresses volantes déversent plus de 2.000 bombes, la raffinerie fut détruite à 90%; seuls subsistent quelques entrepôts.

1945 : Dès la libération, tandis que Pechelbronn relève les ruines de Merkwiller, POSA et les Consommateurs de Pétrole (C.P.) reconstruisent leurs usines à Donges.

1949 : On assiste au regroupement des organisations commerciales du Groupe: la SOCAL fusionne avec la S.H.A. qui prend le nom d'ANTAR - Société Anonyme d'Exploitations Pétrolières (S.A.E.P.).

1950 :  Il en est de même l'année suivante pour P.E.N.

1952 : Jusqu'en 1953, ANTAR S.A.E.P., SERCO, SOCA et STARDIS (Worms) unissent leur réseau de distribution sous la marque ANTAR.

1954 : Le 23 décembre , les R.F.P.A. recoivent d'Antar S.A.E.P. son réseau de distribution et prennent le nom d' "ANTAR  Pétroles de l'Atlantique".

1955 : Début du déclin de l'exploitation à Pechelbronn et successivement l'exploitation minière, le forage et le pompage cessèrent.

1956 : La gamme des huiles ANTAR lance la "Double S²"qui se fait rapidement connaître par son bidon doré et ses hautes qualités d'huile multigrade.

1958 : Le réseau comporte 212 postes officiels et 3.845 revendeurs soit un total de 11.677 appareils distributeurs.

1961 : Lancement d' ANTAR Molygraphite "L'huile de l'an 2000"

1966 : Campagne du "Gaulois" ANTAR Molygraphite.

1968 : Cette année marquera l'histoire de la Société : lancement d' ANTAR Molygraphite Multigrade, qui est une nouvelle conquête technique.

1970 : Fermeture définitive de la raffinerie de Pechelbronn et dans les années qui suivirent, le Groupe elf prend le contrôle du Groupe ANTAR.

1999 : Le Groupe TOTAL absorbe le Groupe elf

2000 :Total-Fina S.A. devient Total-Fina-Elf

2005 : Dissolution et radiation de la Société ANTAR, la société TOTAL conserve toutefois la marque au niveau des lubrifiants.

2009 : Fin de la vente des huiles à la marque ANTAR, une longue histoire s'arrête.