A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R  -  A N T A R
   Menu 01-01- antarama
antarama©2004 - Tous droits réservés                                                        
De Pechelbronn à Antar
Pechelbronn ANTAR un nom de légende
Serco
M.A.J. 10.12.2017
M.A.J. 26.03.2018 M.A.J. 08.04.2017 M.A.J. 16.06.2017

1498 : Jacob Wimpheling (Historien et professeur d'Université à Strasbourg) cite cette nauséabonde source (bechel brunn) dans un de ses ouvrages.

1584 : Un médecin de Worms fait paraître à Francfort une brochure qui vante les vertus spirituelles et corporelles des eaux bitumineuses de Pechelbronn.

1592 : Bernhard Hertzog, bailli de Woerth, écrit que les gens du pays tirent de ces eaux une graisse minérale qu'ils emploient pour graisser leurs voitures et à guérir les plaies.

1627 : Les Comtes de Hanau-Lichtenberg, seigneurs du pays, accordent la 1ère autorisation (pour 20 ans) de capter et de vendre l'épais liquide à un certain Michel Wecker qui échoua dans ses tentatives.

1700 : Aulber, un chimiste d'Oberbronn, entreprend la purification de l'huile, mais sa petite usine est détruite par des soldats anglais en 1702.

1734 : Jean-Théophile Hoeffel présente sa thèse de doctorat en médecine et écrit :"L'odeur de cette source s'en perçoit à un quart de lieue de distance et les insectes qui volent à 10 pieds au-dessus d'elle
sont axphysiés par les gaz et précipités dans la source".

1735 : La 1ère concession réelle est délivrée à un médecin d'origine grecque Eyrini d'Eyrinis, c'est à dire le droit de procéder à des travaux du sol et du sous-sol pour en retirer le curieux liquide.

1740 : Eyrini d'Eyrinis cède ses droits au gentilhomme suisse Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière, ce dernier exploita plusieurs puisards.
Création du premier laboratoire.

1741 : Création de la première société par actions par Auzillon de la Sablonnière qui émet 40 actions au porteur.

1745 : 1er puits creusé à 10 mètres.
Lettres patentes du Roi Louis XV remises à la compagnie propriétaire.

1753 : Par un arrêté du Conseil d'état du Roi Louis XV, Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière est autorisé à vendre la production de Pechelbronn dans le royaume.

1761 : La veuve de Louis-Pierre Auzillon de la Sablonnière s'associe à Antoine Le Bel.

1763 : La famille Le Bel s'installe et creuse un puits profond de 40 m.

1768 : L'exploitation devient la propriété d'Antoine Le Bel natif de Saint-Servin-sur-rance dans l'aveyronnais
La famille Le Bel restera propriétaire de l'exploitation et oeuvra pendant quatre générations.

1769 : A cette date parait le livre de François Saget, Maître de mines sous les ordres d'Antoine Le Bel. Ce document technique est d'une grande valeur sur l'exploitation.

1772 : Lettres patentes du Roi (du 05 août 1772) qui permettent à Sieur Le Bel d'exploiter la mine.

1813 : Premiers essais de forage mécanique.

1821 : Première affiche vantant les mérites des graisses d'asphalte de Bechelbronn pour les voitures.

1857 : Louis-Frédéric-Achille Le Bel donne naissance à la raffinerie de Pechelbronn.

1867 : Pour la première fois des ouvriers crèvent une poche de pétrole à une profondeur de 83 mètres.

1879 : Premier forage "Fauvelle" de type éruptif-jaillissant .

1889 : La société Le Bel et Cie cède Pechelbronn à une société par actions  la "Pechelbronner Ölbergwerke AG" fondée par Alfred Herrenschmidt, principal actionnaire.

1906 : La "P. Ö. ." est dépossédée de ses exploitations et de ses raffineries par le groupe Allemand "D.E.A.".

1918 : A la suite du Traité de Versailles, l'Alsace redevient française et les installations de Pechelbronn deviennent propriété de l'Etat Français.

1919 : L'Institut Français du Pétrole (I.F.P.) voit le jour à Pechelbronn. Il fut transféré en 1923 à l'Université de Strasbourg puis à Paris en 1939.

1921 : Le "Vereinigte Pechelbronner Oelbergwerke" mis sous séquestre après l'armistice est liquidé. L'Etat Français concède ses droits à une Société nouvelle, entièrement française,
créée le 08 mars 1921, sous la dénomination "Pechelbronn-Société Anonyme d'Exploitations Minières".

1922 : Pechelbronn S.A.E.M. fonde la Société Alsacienne des Carburants (SOCA) pour mettre à la consommation les carburants produits à Merkwiller.

1926 : Lancement de l'huile ANTAR par la Société Alsacienne des Carburants (SOCALINE). 
Création à Pechelbronn de la première école des Maître-sondeurs.

1927 : La Société des Huiles ANTAR (S.H.A.) est constituée afin de distribuer des lubrifiants fabriqués par Pechelbronn.
Les frères
Schlumberger réalisent une première mondiale sur le site de Pechelbronn : la prospection électrique.

1929 : La devise "ANTAR, l'huile de France" née après la crise est connue de tous les automobilistes et les slogans sur la préférence nationale fusent.

1931 : Les techniciens de la raffinerie de Pechelbronn recherchent des produits nouveaux pour répondre aux besoins de l'industrie automobile : Lancement de l'Antar Gel et de l'Antar Sport. 
Le réseau de distribution des carburants du Groupe, limité jusqu'alors à l'est et au sud-est (SOCALINE), s'étend à l'ouest et au centre par l'intermédiaire de la Société Française des Pétroles Essences et Naphtes (P.E.N.).

1933 : Pechelbronn fonde une nouvelle filiale Pechelbronn-Ouest (POSA) qui construit une raffinerie à Donges (Loire Atlantique) à côté de celle créée en 1932 par la société d'mportation des Consommateurs de Pétrole (C.P.).

1934 : Une révolution technique : ANTAR, bien en avance sur toutes les sociétés, intègre un lubrifiant solide "le graphite" à son huile pour moteurs. 

1939 : Le réseau de distribution des carburants comporte 2.000 pompes P.E.N. et 1.300 pompes SOCAL. La guerre malheureusement arrête l'essor de la marque ANTAR

1940 : La guerre et l'invasion dévastent l'organisation d'ANTAR.

1944 : Bombardée le 3 août par l'aviation américaine où 106 forteresses volantes déversent plus de 2.000 bombes, la raffinerie fut détruite à 90%; seuls subsistent quelques entrepôts.

1945 : Dès la libération, tandis que Pechelbronn relève les ruines de Merkwiller, POSA et les Consommateurs de Pétrole (C.P.) reconstruisent leurs usines à Donges.

1949 : On assiste au regroupement des organisations commerciales du Groupe: la SOCAL fusionne avec la S.H.A. qui prend le nom d'ANTAR - S.A. d'Exploitations Pétrolières (S.A.E.P.).

1950 :  Il en est de même l'année suivante pour P.E.N.

1952 : Jusqu'en 1953, ANTAR S.A.E.P., SERCO, SOCA et STARDIS (Worms) unissent leur réseau de distribution sous la marque ANTAR.

1954 : Le 23 décembre , les R.F.P.A. recoivent d'Antar S.A.E.P. son réseau de distribution et prennent le nom d' "ANTAR  Pétroles de l'Atlantique".

1955 : Début du déclin de l'exploitation à Pechelbronn et successivement l'exploitation minière, le forage et le pompage cessèrent.

1956 : La gamme des huiles ANTAR lance la "Double S²"qui se fait rapidement connaître par son bidon doré et ses hautes qualités d'huile multigrade.

1958 : Le réseau comporte 212 postes officiels et 3.845 revendeurs soit un total de 11.677 appareils distributeurs.

1961 : Lancement d' ANTAR Molygraphite "L'huile de l'an 2000"

1966 : Campagne du "Gaulois" ANTAR Molygraphite.

1968 : Cette année marquera l'histoire de la Société : lancement d' ANTAR Molygraphite Multigrade, qui est une nouvelle conquête technique.

1970 : Fermeture définitive de la raffinerie de Pechelbronn et dans les années qui suivirent, le Groupe elf prend le contrôle du Groupe ANTAR.

1999 : Le Groupe TOTAL absorbe le Groupe elf

2000 :Total-Fina S.A. devient Total-Fina-Elf

2005 : Dissolution et radiation de la Société ANTAR, la société TOTAL conserve toutefois la marque au niveau des lubrifiants.

2009 : Fin de la vente des huiles à la marque ANTAR, une longue histoire s'arrête.